Inde : l’issue des élections régionales pourrait accélérer les réformes

Post with image

Le score très solide réalisé par le Bharatiya Janata Party (BJP), parti du Premier ministre Narendra Modi, lors de l’élection récente en Uttar Pradesh, État le plus peuplé de l’Inde, pourrait avoir des implications plus larges, en encourageant le gouvernement central à intensifier ses efforts en matière de réformes économiques.

Un vote pour le développement économique et pour l’amélioration de la gouvernance

Les élections qui se sont tenues récemment dans cinq États du pays montrent clairement que les citoyens indiens votent de plus en plus en faveur du développement économique et de l’amélioration de la gouvernance plutôt que pour défendre des politiques identitaires ou des droits. La formation d’un gouvernement dirigé par le BJP en Uttar Pradesh pourrait accélérer le développement économique de cet État, sachant qu’une coopération accrue entre le gouvernement central et le gouvernement local conduirait à une mise en œuvre plus rapide de leurs projets respectifs.

Renforcement du BJP au Parlement

Compte tenu de la part de l’Uttar Pradesh dans la population indienne et, de ce fait, de sa proportion de sièges à la chambre haute du Parlement, le score spectaculaire du BJP dans cet État devrait lui permettre d’obtenir 67 sièges d’ici à fin 2018, contre 56 actuellement, faisant ainsi du BJP le premier parti à la chambre haute. Le nombre de sièges de l’Alliance démocratique nationale (« National Democratic Alliance »), coalition menée par le BJP, devrait augmenter à 84, contre 73 actuellement.

Si ce décompte ne donne pas encore la majorité simple (122 sièges), cette dernière victoire électorale devrait aider le gouvernement central à faire adopter des décisions économiques difficiles et à poursuivre son programme de réformes. Ainsi, nous prévoyons une accélération des réformes et des investissements dans les chemins de fer indiens, un élargissement de la mise en place des systèmes de virement direct des prestations (DBT – Direct Benefit Transfer) dans le cadre des programme sociaux et un durcissement de la politique budgétaire. Il est également possible que le gouvernement central se montre plus déterminé à remédier à d’importantes problématiques, telles que les créances douteuses ou l’approvisionnement énergétique.

Un contexte structurellement favorable aux thèmes de la consommation rurale

Le renforcement de la position du parti au pouvoir (BJP) devrait contribuer au maintien des politiques réformistes et des programmes en faveur des plus démunis du gouvernement. Si les « fuites » de subventions étaient colmatées et les fonds ainsi économisés transférés aux plus démunis, le revenu de cette catégorie de personnes pourrait connaître une hausse significative de 40 %. Dans ce contexte, les secteurs en rapport avec les thèmes de la consommation rurale, tels que ceux de la consommation non cyclique et du ciment, sont susceptibles de bien se comporter dans les années à venir.


Publié le 18 avril 2017

Brijesh Ved

Senior Portfolio Manager at BNP Paribas Investment Partners

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*