Une « confiance raisonnable » qui sera probablement difficile à se matérialiser

Post with image

Il y a deux mois, dans la Synthèse des prévisions économiques du mois de juin, nous avions constaté des divergences croissantes entre les membres du Comité au sujet de la date de lancement du processus de normalisation de la politique monétaire. Les diverses projections de taux d’ici la fin de l’année montraient que même les responsables du Comité ne parvenaient pas à s’accorder sur un début en septembre ou en décembre. Le compte rendu de la réunion de juillet, publié le 19 août, témoigne de divergences encore plus marquées.

La plupart des membres estiment que les conditions économiques propices à un resserrement de la politique sont presque atteintes. Le compte rendu reflète toutefois une intensification des craintes, notamment en raison des risques baissiers pesant sur les perspectives de croissance et d’inflation et, surtout, des doutes suscités par l’approche de la présidente Janet Yellen vis-à-vis des perspectives d’inflation, qui repose sur les capacités inutilisées. Selon cette approche, la confiance du Comité dans les perspectives d’inflation devrait s’améliorer à mesure que l’économie atteint le plein emploi. Toutefois, le compte rendu publié le plus récemment montre que certains membres ont de sérieux doutes à l’égard de cette approche. Par exemple, « Plusieurs [membres]…ont fait état de preuves montrant que la réaction de l’inflation à l’élimination des capacités inutilisées pourrait être limitée », et « des incertitudes considérables subsistent concernant le moment auquel les salaires commenceront à accélérer, et si cette évolution entrainera une augmentation de l’inflation des prix ».

Reconnaissons que l’approche reposant sur les capacités inutilisées est peut-être encore valable ; toutefois, le plein emploi pourrait être bien plus long à atteindre qu’escompté. Cette manière de penser a d’ailleurs été exprimée dans le compte rendu, plusieurs membres ayant noté que l’accélération insuffisante des salaires « montre peut-être que le taux de chômage naturel est actuellement plus faible que [nous l’avions] pensé précédemment ». Suivant cette interprétation, plusieurs membres du Comité semblent très loin d’avoir une confiance raisonnable, à moyen terme, dans une remontée de l’inflation vers l’objectif fixé.

Le compte rendu a aussi témoigné de craintes croissantes concernant les risques baissiers entourant les perspectives, même si le communiqué publié après la réunion faisait toujours état de risques « presque équilibrés ». Plusieurs participants ont estimé qu’un « ralentissement marqué de l’activité économique en Chine pourrait poser des risques », alors que d’autres ont mis en avant « les risques entourant l’inflation si le dollar continuait à s’apprécier et les prix des matières premières à baisser ». Certains membres du Comité jugent peut-être ces risques plus élevés maintenant que lors de la réunion puisque les matières premières ont encore baissé et que l’évolution récente de la politique monétaire chinoise pourrait être défavorable à court terme pour l’inflation.

Pour ma part, je continue à tabler sur un relèvement des taux en septembre. En effet, au bout du compte, le compte rendu montre clairement qu’en juillet la plupart des membres du Comité estimaient que les conditions économiques nécessaires à un décollage se rapprochaient. Bien sûr, mon avis repose sur une vigueur continue du marché de l’emploi et d’une stabilisation des mesures de marché de la compensation de l’inflation et des conditions financières (qui se sont quelque peu dégradées durant l’été). Compte tenu des incertitudes mentionnées dans le compte rendu concernant les perspectives d’inflation, les obstacles à un relèvement des taux en septembre semblent désormais un peu plus élevés qu’initialement prévu. La normalisation de la politique nécessitera probablement des preuves tangibles d’une poursuite de la dynamique économique.

Steven Friedman

Senior Investment Strategist

Laisser un commentaire

Your email adress will not be published. Required fields are marked*